Vous êtes ici

Entretien hivernal des serres

Nouvelles
07.12.2018
Entretien hivernal des serres

En cette saison, les productions d'hiver comme la primevère, la viola cornuta, la pensée, la renoncule et autres bisannuelles et vivaces, sont confrontées à un certain nombre de risques. De faibles niveaux de lumière, des températures froides et une humidité relative élevée (rh) peuvent endommager les feuilles et les fleurs et même entraîner le développement de champignons racinaires.  

Ces risques peuvent toutefois être minimisés en quelques étapes, comme nous l’explique Ben Geijtenbeek, spécialiste technique des cultures chez Syngenta Flowers®, basé à Enkhuizen aux Pays-Bas.    

Il entretient des cultures hivernales saines de deux façons : premièrement, en commençant par une bonne génétique ; et deuxièmement, en contrôlant ce qu'il appelle " les facteurs de croissance essentiels " dans la serre.

Selon Ben : " Maintenez les plantes en bonne santé en leur donnant des niveaux de conductivité (EC) assez élevés dès le départ, en maintenant un bon équilibre entre les éléments, EC et pH (acidité), en nettoyant le toit de la serre pour obtenir une quantité maximale de lumière et en maintenant un bon équilibre entre la température et les niveaux de lumière ". 

« Un peu de chaleur, c'est bien », dit-il. " Cela maintient les plantes actives et abaisse le taux d'humidité. Toutefois, elle devra être contrôlée ". Ben conseille de réduire le chauffage quand il fait nuit et de laisser les températures grimper lors des journées ensoleillées, en imitant la nature.  L'arrosage à la base des plantes, pour garder les feuilles au sec, est également important.

L'aération doit se poursuivre jour et nuit avec des plantes espacées de manière appropriée pour permettre à l'air de circuler librement autour d'elles.

Même lors des gelées, l'aération doit être maintenue, mais surtout, les producteurs doivent éviter que les plantes se retrouvent régulièrement dans "la zone zéro degré ". Il est préférable de maintenir une température inférieure à zéro avec une ventilation supplémentaire ou juste au-dessus de zéro.

" Je préfère la deuxième option ", ajoute Ben, " mais lorsqu'il est prévu une période de gel, n'oubliez pas de donner suffisamment d'eau aux plantes pour éviter que les pots ne se dessèchent. Et s'il neige, enlevez-la du toit de la serre car la neige absorbe et réfléchit la lumière dont vous avez un besoin vital. "

Une bonne gestion des conditions climatiques et un bon contrôle de la production peuvent réduire considérablement les risques de dégradations en hiver. Cela permettra de réduire vos apports de produits phytosanitaires (qui, selon Ben, sont de toute façon moins efficaces à basse température) et de réduire également vos besoins en main-d'œuvre. Et, bien sûr, une production plus saine se traduira par de meilleures ventes.